Navigation Menu
L’histoire du Val d’Abondance est liée à celle de l’abbaye.

L’histoire du Val d’Abondance est liée à celle de l’abbaye.

sur 29/07/2013 dans Histoire | 0 commentaire

  Avant le Xe siècle, l’histoire du Val d’Abondance reste obscure. Au Xe siècle, le Val d’abondance dépend de l’abbaye de Saint-Maurice-d’Augaune en Suisse qui a été fondée en 515 par Sigismond, roi des Burgondes. De 980 à 1208: la souveraineté de la vallée relève des seigneurs de Féternes. En 1080, Louis de Féternes concède, aux chanoines qui se sont établis à Abondance, des territoires. En 1108, l’abbaye de Saint- Maurice d’Agaune cède l’église Sainte-Marie-d’Abondance. Cette dernière donation s’étire du Pas de Morgins au lieu-dit «Les Portes». Début XIIIe siècle, le Val d’Abondance devient la possession des comtes de Savoie et se trouve impliqué dans la lutte qui oppose les comtes de Savoie, de Genève et les sires de...

Read More
L’histoire de l’abbaye : La Fondation

L’histoire de l’abbaye : La Fondation

sur 29/07/2013 dans Histoire | 0 commentaire

Saint Colomban, moine irlandais fondateur de l’abbaye de Luxeuil en Gaule, traverse les Alpes, vers 610?, pour se rendre en Italie. Il s’est, peut-être arrêté à Saint-Maurice-d’Agaune en Valais comme l’a souligné le révérend Passier, chanoine de Sixt, dans son ouvrage intitulé «Recueil de la vie et des gestes du vénérable Ponce, troisième supérieur de la congrégation d’Abondance», paru en 1666 à Annecy. C’est hypothèse apparaît peu vraisemblable car Abondance est trop troche de Saint-Maurice et que d’autre part, le saint a fondé un établissement au bord du lac de Constance. Il semble plus logique de voir l’origine de la fondation de l’abbaye Notre Dame d’Abondance par l’abbaye Saint-Maurice-d’Agaune en 1043 ou 1080? En effet, cette dernière qui a été fondée en 515 par Sigismond, roi de Bourgogne, est située à 35 km d’Abondance. L’abbaye s’installe dans un premier temps dans le haut du Val d’abondance, à Abondance(?) à 500 m du chef-lieu au lieu-dit «sur les Crêts». Puis elle se déplace à La Chapelle d’abondance suite à une catastrophe naturelle survenue à Combafou et revienne, définitivement à Abondance. Cela s’est, peut-être passé au XIIe siècle comme le laisserait supposer l’existence d’un cloître roman sous le cloître actuel… Ce sont les razzias sarrasines, puis hongroises, subies par l’abbaye Saint-Maurice-d’Agaune à la fin du Xe siècle qui ont encouragé les chanoines à s’installer dans le Val d’Abondance . La fondation du prieuré a pu se faire avec les terres données par la famille féodale de Féternes vers 1043. En 1108, le comte Amédée III de Savoie reconnaît la donation du Val d’Abondance aux Chanoines. Entre 1138 et 1144, le prieuré devient abbaye.   La période des chanoines augustins (1140 – 1607) Depuis 1140 environ, la congrégation des chanoines applique la règle de saint Augustin, écrite par Ponce de Faucigny, fils du sire de Faucigny, frère de l’évêque de Genève. L’abbaye d’Abondance se détache, en 1158, de l’abbaye mère Saint-Maurice. Aux XII et XIIIe siècles, l’abbaye d’Abondance reçoit une bulle papale de félicitations (1155) pour son rayonnement spirituel. Vers 1433 commence, avec le régime de la commende, le début de la décadence. En effet, l’abbé, nommé par le duc, n’a d’autres préoccupations que de percevoir les bénéfices importants du monastère. Si...

Read More
Les abbés qui se sont succédés au XVe siècle

Les abbés qui se sont succédés au XVe siècle

sur 29/07/2013 dans Histoire | 0 commentaire

Jean IV (? – 1354) Construction du cloître gothique La porte dite «de la Vierge» est encadrée de deux belles statues allégoriques représentant l’église et la synagogue. Guillaume de Lugrin (1412 – 1433) Relations tendues avec les habitants ce qui vaudra quatre arbitrages d’Amédée VIII et de son épouse Ilfait réaliser à Genève un superbe calice en orfèvrerie Possible, voir probable, réalisation des peintures sous son abbatiat. François Du Crest ou Ducret (1433 – 1459) S’occupe peu de son abbaye. Avec lui débute le régime de la commende (cumul des bénéfices, non-résidence, concubinage…) qui entraîne la décadence de l’abbaye Amblard de Viry (1460 – 1472) Sous son abbatiat débutent les travaux de reconstruction de l’abbaye suite à l’incendie de 1446 Jacques-Louis de Savoie (1472 – 1482) Sous son abbatiat ont été reconstruit les bâtiments détruits avant 1443 et en 1446 François de Savoie (1482 – 1491) Il ne semble pas être venu à...

Read More
Le Val d’Abondance et l’abbaye au XVe siècle

Le Val d’Abondance et l’abbaye au XVe siècle

sur 29/07/2013 dans Histoire | 0 commentaire

Rayonnement de l’abbaye au début du XVe siècle L’abbaye est, dès le Moyen-Âge, importante et influente dans le diocèse de Genève et les Etats de Savoie. Elle est au quatrième rang, en Europe, des abbayes de Saint-Augustins. L’abbaye d’Abondance a eu sous sa juridiction 26 ou 27 abbayes et prieurés. Elle est associée avec les fameux chapitres de Saint-Germain-des-Prés, à Paris, de Saint-Ours à Aoste. Elle a reçu de nombreuses donations qui au cours des siècles en ont fait sa richesse. Ainsi elle possède de nombreuses terres, forêts, alpages, vignes, maisons, moulins…ainsi qu’un troupeau de 140 vaches et de près de 200 moutons (quelques moutons sont visibles sur la copie de La Nativité réalisée à la fin du XIXe siècle. Ces revenus important expliquent le financement des décors peints que l’on trouve sur les murs du cloître. Le Val d’Abondance au début du XVe siècle La situation d’Abondance permettait de gagner le col du Grand-Saint-Bernard via le Pas-de-Morgins et Saint-Maurice. Il probable que cette voie ait été utilisée par les romains. Les routes d’accès au col du Grand-Saint-Bernard longent les deux rives du lac Léman. La route la plus fréquentée était celle de la rive suisse, contrôlée par le château de Chillon, les autres routes étaient plus dégradées ce qui obligeaient les voyageurs à emprunter soit la voie lacustre ou le Val d’abondance. Ces voies de communications sont visibles sur les scènes de «La Nativité» et «La Fuite en Egypte». Le bas de la vallée est infranchissable au niveau des gorges de Bioge. Il faut emprunter le plateau de Gavot par des pistes dont l’une d’elles rejoint Evian (visible sur la copie de 1889 de la peinture «La Fuite en Egypte». Une autre piste passant par Féternes permettait de gagner Thonon. Avec Thonon, les communications n’étaient pas aisées car il fallait passer à gué la Dranse en amont de Vongy. (Le pont de Tully a été détruit après une crue en 1414 et n’a été reconstruit qu’en 1462!)   L’accès à Evian, Thonon et Saint-Maurice au XVe siècle   L’accès à Evian, Thonon Le bas de la vallée est infranchissable au niveau des gorges de Bioge. Il faut emprunter le plateau de Gavot par des pistes dont l’une d’elles...

Read More
De 1607 à 1761 : La période des cisterciens feuillants

De 1607 à 1761 : La période des cisterciens feuillants

sur 29/07/2013 dans Histoire | 0 commentaire

Ces derniers n’ont pas été à la hauteur des espoirs de François de Sales car ils se sont vite orientés vers le désœuvrement, les intrigues et les conflits avec les habitants… La légende relate d’un exercice du droit cuissage par les moines!! En cette période de décadence, les abus sexuels ont été nombreux… et c’est ainsi que le 9 mai 1761, l’évêque obtient du roi Charles-Emmanuel (le duché étant devenu en 1713, un royaume) et du pape la fermeture définitive de l’abbaye. Les biens de l’abbaye sont cédés à la Sainte-Maison, université catholique fondée par François de Sales. Le corps de bâtiment ouest est affecté au presbytère. Le vestibule de l’abbaye, actuelle chapelle de semaine, est transformé en écurie. En 1771, Charles-Emmanuel III prescrit le rachat des droits féodaux. Les habitants d’Abondance, La Chapelle et Châtel refusent cet édit en affirmant leur statut d’hommes...

Read More
Les XVIII, XIXe et XXe siècles dans le Val d’Abondance

Les XVIII, XIXe et XXe siècles dans le Val d’Abondance

sur 25/06/2013 dans Histoire | 0 commentaire

A partir de la fin du XVIII, le Val d’Abondance a son histoire calquée sur celle de la Savoie. De 1792 à 1815, les biens des églises sont vendus au profit de l’Etat car devenus biens nationaux. Ainsi le monastère et le cloître sont achetés par Claude Berthet de Thonon. De 1815 à 1860, le Val d’Abondance retrouve une certaine paix sociale et en 1860 les communes voteront en majorité le rattachement à la France. La guerre de 1870 entre la France et la Prusse a entraîné la disparition de deux jeunes d’Abondance. La guerre 1914-1918 empêche tout commerce avec la Suisse voisine. Dans les années 30, les premiers concours de ski apparaissent ainsi que les premiers touristes. Lors de la seconde guerre mondiale les troupes italiennes puis allemandes ont occupé la vallée.   Depuis le Val d’Abondance s’est ouvert au tourisme hivernal et estival en complémentarité avec son secteur agricole.  ...

Read More