Navigation Menu
Etude géomorphologique simplifiée du lac d’Arvouin

Etude géomorphologique simplifiée du lac d’Arvouin

sur 23/06/2013 dans Géographie |

Le lac donne naissance au ruisseau des Thoules ou d’Arvouin qui conflue avec la Dranse d’Abondance.     Photo à mettre Le Lac d’Arvouin et son verrou Le col du Serpentin Géologie Trias Malm couches rouges flyschs schisto-gréseux flyschs à Helminthoïdes de la nappe des Préalpes supérieures Moraines On peut remarquer la succession des strates suivantes : En partant du chalet de Sevan devant, le sentier traverse les couches rouges et quelques dépôts morainiques. Au chalet de Sevan derrière, on trouve du Flysch à Helminthoïdes appartenant à la nappe des Préalpes supérieures. Au col, le sentier prend une direction Sud – Nord et il traverse successivement dans la forêt, le flysch shisto-gréseux et le calcaire du Malm. Puis on passe dans une zone avalancheuse sans arbre où l’on trouve une strate de Cargneule et une strate de Keuper supérieur appartenant au Trias. On remarque du calcaire gris ou jaune, caverneux ou d’allure spongieuse. L’arrivée au lac se fait en traversant le calcaire du Malm qui constitue tous les sommets qui encerclent le lac. Sur le Malm repose les couches rouges, puis les flyschs schisto-gréseux. Enfin la partie septentrionale du lac et les chalets d’Arvouin sont sur les flyschs à Helminthoïdes de la nappe des Préalpes supérieures. Le Lac d’Arvouin se trouve donc au cœur d’un synclinal perché dont l’axe est SO – NE. Géomorphologie Cirque glaciaire Ombilic Verrou en barre Eboulis Photo à mettre Le Linleu 2093m Le lac d’Arvouin est un lac de surcreusement glaciaire. Le lac d’Arvouin est entouré par des sommets et des versants raides. Sous le Linleu et la Pointe d’Arvouin, on peut constater la présence d’éboulis vifs où s’effectue un granoclassement. Ces éboulis viennent recouvrir les couches géologiques qui se trouvent sous les escarpements. Les cols du Serpentin 1832m et d’Arvouin 1856m sont sur l’axe synclinal et sont constitués de flyschs à Helminthoïdes de la nappe des Préalpes supérieures. Entre les deux cols de petits glissements et mouvements de solifluxion sont visibles. Le cirque glaciaire a exploité la géologie favorable du synclinal pour son élaboration. Le verrou en barre, d’orientation SO – NE, est constitué par le calcaire du Malm qui en cet endroit est fortement faillé. Le glacier devait présenter de nombreux séracs...

Read More